« Bigre » de Pierre Guillois primé aux Molières

Décidément l’humour réussit aux Bretons. Après Les Faux British de la compagnie les femmes à barbe et du metteur en scène Gwen Aduh, primé l’an dernier, le Rennais Pierre Guillois remporte le Molière de la meilleure comédie pour son désopilant Bigre.

Les plus chanceux ont peut être déjà vu le spectacle. Après plusieurs mois de succès à Paris, la pièce Bigre s’est en effet jouée cette saison, sur la scène du Pont des arts à Cesson-Sévigné où Pierre Guillois était artiste associé et sur la scène de L’Aire Libre à Saint-Jacques.

Bigre est une fable burlesque, sans parole, autour de catastrophes en cascade. C’est l’histoire de trois personnages, qui logent dans des chambres de bonnes sous les toits et dont les ambitions sont contrariées.

Pierre Guillois, qui a grandi à Rennes, a été très présent cette saison à Rennes, avec Bigre, mais aussi Au Galop, dans un registre dramatique cette fois, présenté lors du festival Mythos. Le metteur en scène a aussi fait parler de lui pendant le festival avec la présentation de son projet Opéraporno, qui’il doit revenir travailler courant juin à L’Aire Libre. Un projet culotté et plein d’humour, qui pourrait encore faire parler de lui dans les prochains mois.

Quant à Bigre, il sera encore possible de le voir. Il sera programmé au TNB la saison prochaine, du 10 au 20 janvier 2018.

Ouest-FrancePublié le 30/05/2017