Histoire intime d’Elephant Man
Fantazio / solo en dédoublement
Théâtre - Création en résidence

“Le chaos, je l’ai arrosé tous les jours comme une fleur, jamais je n’ai voulu l’abandonner, il était comme une petite chose fragile qui ne m’abandonnerait pas pendant ce long voyage montagneux de vie, et il ne valait mieux pas que je lui fasse la sourde oreille ou que je devienne hypocrite avec lui, parce qu’on allait passer beaucoup de temps ensemble, comme un voisin étrange à qui vous allez avoir à faire tous les jours dans un village exigu.” Fantazio

Troubles enfantins, mémoire – trou noir, les difformités, énormités cachées sous un masque. L’homme éléphant, ses formes béantes, la mort d’une mère à l’accent argentin : tout cela remonte à la surface. Il se jure que pendant des années, il se déformera comme une tache d’huile, il choisira l’inconfort, mutera aux saisons des situations infinies de vie qui l’avalent, jusqu’à épuisement. “Le propos étant aussi de parler de la vie, et des cases dans lesquelles on veut toujours cadrer les choses. Ce besoin infernal de toujours ranger et de classer. Et qui d’autre qu’un perpétuel improvisateur philosophe peut-il mieux jongler avec ce sujet ?” Patrice Jouffroy

Fantazio revient à une forme solitaire, alors qu’il ne se sentait ni musicien, ni chanteur, ni performer. Il voulait simplement surgir là où la vie le menait, accompagné de sa contrebasse comme un totem de survie. Avec les outils récoltés depuis, chants, litanies, cris, il retrouve la rage et la nécessité frôlant ce qu’on appelle théâtre.

Pourquoi à L'Aire Libre ?

Fantazio est un pierrot lunaire, un artiste à part, sombre et lumineux, beau et terrifiant, affable et sauvage… un individu à part assurément. Naviguant entre musique improvisée, délires poétiques et propos engagés… C’est avant tout une fine plume qui manie l’humour et le décalage avec brio… Il viendra créer à l’Aire Libre dans le cadre du festival Mythos, un pamphlet singulier et rageur… un spectacle intime et puissant révélant la part sombre de lui-même pour mieux laisser passer la lumière.

Écriture, conception, interprétation Fantazio
Regard Pierre Meunier

Production la Triperie, CPPC
Coproduction Théâtre de la Cité Internationale, Théâtre l’Aire Libre
Soutien Arcadi Ile-de-France, Adami, DRAC Ile-de-France, Ministère de la Culture

Un extraordinaire moment de théâtre farci d’humour, équilibre impossible entre une réalité sublimée et
un imaginaire mis en scène.
Jean-Jacques Birgé, Mediapart