Le Val d’Europe comme tous les abords de Marne la Vallée est né pour accueillir la ville de Walt Disney et son usine à rêves. De cette proximité avec l’industrie du divertissement a surgi une ville au décor de carton-pâte ou même la nature se doit d’être plus belle que dans sa réalité ordinaire.

Trois amies d’enfance, Jessica, Barbara et Pauline, s’y réunissent chaque jeudi soir, dans une salle d’un centre social de la ville, pour répéter inlassablement des chansons d’ABBA. Elles sont d’ailleurs sélectionnées pour un concours de sosies. Calées au millimètre par Barbara, les chorégraphies sont de pâles copies de celle du groupe pop des années 70 lui-même fabriqué par l’industrie du disque de l’époque… Si Jessica suit maladroitement les indications, Pauline quant à elle déclare avoir enfin trouvé un but dans sa vie : écrire ses propres chansons. Confrontée à une réalité inconnue, celle de l’expression de soi et de sa propre créativité débarrassée de toute référence, Pauline emmène le trio sur un territoire inconnu.

Choc de deux univers sur fond de banlieue ultra fabriquée : nature et culture, animé et inanimé, inertie de la matière et chair vivante, objet et animal s’opposent. Quelle est la place de l’humain là-dedans ? Ce spectacle écrit et mis en scène par Tiphaine Raffier est une fable contemporaine aux airs de dystopie qui s’accomplit dans une civilisation qui change à grande vitesse. Pour le meilleur ? Pas sûr.

lafemmecoupeeendeux.fr