Carte Noire nommée Désir commence par une blague en forme de point d’interrogation sur les boissons chaudes, le colorisme et le colonialisme. Elle devient la fabrication d’une communauté sur scène entamant un voyage initiatique poétique de réappropriation de leur Histoire de femmes noires dans un pays qui n’est pas décolonisé de ses imaginaires. Ensemble, les huit interprètes multiples mais unifiées, se transforment sans cesse, elles sont des Alices trop souvent inadaptées au monde et glissent dans un long tunnel avec à chaque bout, leur affreux-passé et leur afro-futur. Le temps y est distordu, interminable et insaisissable.

Elles interrogent l’hypersexualisation et l’exotisation de leurs corps, leur aliénation à la blanchité et l’histoire coloniale, leur visibilité et leur invisibilité en France et bordures, les modèles avec lesquelles elles grandissent, leur communauté noire sur le besoin de respectabilité et les secrets de famille qui brouillent toutes perspectives de projection. C’est une tentative d’œuvre performative d’empuissancement qui n’épargne ni les oreilles ni les yeux. Rébecca Chaillon

dansleventre.com


Ce spectacle est équipé d’une boucle magnétique
En savoir plus

Participez à la Pause Théâtre (Université Rennes 2) avec Rébecca Chaillon le vendredi 19 novembre à 12h45
En savoir plus