Dans Limbo, Victor de Oliveira parcourt son histoire intime, celle d’un homme métis né au Mozambique en 1971.

Ses grands-pères sont blancs européens, ses grands-mères noires mozambicaine et indienne. Ses arrières grands-parents juifs portugais, mozambicains Makonde, Indiens de Goa et Chinois de Canton. Si Victor de Oliveira est fier aujourd’hui de ses multiples identités, tel n’a pas toujours été le cas.

Ce spectacle intime interroge les origines, le métissage, l’esclavage, le colonialisme, l’exil. C’est un solo performatif affranchi de la chronologie qui puise dans une mosaïque de souvenirs personnels, d’interviews, de lectures, de rencontres. Une autofiction et une fiction sociale où l’acteur, auteur, metteur en scène interroge les raisons du déni historique, les disputes de la mémoire collective, l’expérience de grandir dans l’incertitude.

envotrecompagnie.fr


Rencontrez Victor de Oliveira vendredi 25 novembre à 12h00 au Musée des Beaux-Arts (Rennes)